Cheval espagnol en Normandie

Le cheval espagnol en France

La France, l'autre patrie du PRE

LINDO hongre espagnol

La vogue du pur-sang anglais au dix-neuvième siècle, la création par Eugène Gayot de l'anglo-arabe et l'homogénéisation des races de demi-sang regroupées sous le terme de "selle français" ont concouru à faire régner dans notre pays la quasi-exclusivité des chevaux de sport issus de ces races.

Certes, les petits chevaux barbes venus d'Afrique du Nord avec les derniers régiments de Spahis firent longtemps les beaux jours des centres équestres.

Mais le cheval espagnol, dans ce paysage n'existait pas ou peu.

LINDO hongre espagnol

Au début des années soixante-dix, quelques passionnés s'employèrent à faire connaître en France ces beaux chevaux de la péninsule ibérique (espagnols, portugais) que l'on désignait alors sous le terme unique de « cheval andalou ou chevaux andalous » Mais ce phénomène restait toujours confidentiel.

Du fait de la volonté du gouvernement espagnol de différencier le pure race espagnol (cheval espagnol) du lusitanien (cheval portugais), il devint nécessaire de modifier l'ancienne association française de cheval andalou, qui devient l'association française de cheval lusitanien et en 1986 fut crée l'association française des éleveurs de pure race espagnole (A.E.C.E.). Après l'Espagne, la France représente le premier pays européen du cheval pure race espagnole ou PRE.

BRINDIS, étalon PRE

Les premières naissances françaises furent enregistrées dès 1974, mais la race n'a été reconnue par les Haras nationaux que le premier janvier 2001.

S'il est un parfait cheval de dressage, le cheval pure race espagnole (ou PRE) se révèle également excellent à l'attelage. Son côté rustique, endurant, doté d'un pied sûr, en fait un fameux cheval d'extérieur et de loisir.

Ancien cheval des cours royales, le cheval pure race espagnole (ou PRE) est aujourd'hui un parfait cheval d'extérieur et de loisir...

CMS CMSimple_XH | Template ge-webdesign.de | Contribution groupanet.org